Comment rendre votre lune de miel plus abordable (et plus géniale) ? Même si vous ne voyagez pas dans l’une des meilleures destinations de lune de miel au monde, votre excursion post-mariage vous coûtera probablement cher. Une lune de miel typique d’une semaine coûte environ 4 000 euros, selon le lieu, l’hébergement, les activités et d’autres facteurs. Cependant, vous n’avez qu’un petit budget pour votre lune de miel ?

Après avoir dépensé des milliers d’euros pour votre mariage, l’idée de dépenser encore beaucoup pour une escapade romantique n’est probablement pas très attrayante, même si elle est reportée de quelques mois. Essayez donc ces stratégies pour réduire le coût de votre lune de miel et en atténuer l’impact financier sans sacrifier le romantisme ou la détente.

Vous avez déjà une liste de mariage. Pourquoi ne pas faire une liste de voyage de noces ?

Une liste de voyage de noces est une liste de souhaits détaillés pour votre lune de miel de rêve, à laquelle vos proches pourront participer financièrement. Vous pouvez y inscrire tout ce que vous souhaitez faire ou dont vous avez besoin pendant votre lune de miel, notamment :

  • des activités, comme des visites guidées ou des massages en couple
  • des expériences comme un dîner privé pour deux ou une excursion de pêche en haute mer.
  • les frais de voyage, comme la location d’une voiture ou d’une chambre d’hôtel.
  • les objets dont vous aurez besoin pendant le voyage, comme les articles de toilette et les livres de poche.

Chaque invités pourra payer par exemple pour une activité ou participer au coût de l’hôtel ou du vol.

2. Établissez le budget de votre lune de miel

Même si l’établissement d’un petit budget de lune de miel ne permet pas de réduire directement le coût de votre aventure, il peut vous aider à éviter les dépenses excessives. S’il est mis en place suffisamment tôt, il peut vous motiver à réduire vos dépenses quotidiennes et à faire des efforts pour économiser en vue du voyage.

Établir un budget pour de grandes vacances, même pour une lune de miel, n’est pas aussi difficile qu’il n’y paraît. Le secret consiste à commencer suffisamment tôt pour maximiser vos chances d’atteindre vos objectifs.

Divisez le processus de budgétisation de votre lune de miel en trois étapes bien distinctes :

La vue d’ensemble :

Que voulez-vous vraiment faire durant votre voyage de noces ? Voulez-vous visiter une destination inoubliable à l’autre bout du monde ? Une jolie région sauvage ? Une grande ville près de chez vous ? Voulez-vous vous faire dorloter dans une station balnéaire où tout est compris ? Faire des folies avec des activités coûteuses ? Ou manger dans des restaurants cinq étoiles ? Ou bien cherchez-vous une expérience plus tranquille, comme une escapade dans un charmant bed-and-breakfast ? Une expérience sans fioritures, comme une excursion dans le parc national le plus proche ? Dans tous les cas, combien de temps comptez-vous rester ?

Qu’en est t’il de la réalité :

La vue d’ensemble est-elle vraiment réaliste ? Il est temps de vérifier ce qu’il est vraiment possible de faire durant votre lune de miel avec un petit budget. Une fois que vous avez choisi votre destination, la durée de votre séjour, les expériences souhaitées et le niveau de luxe désiré, faites une liste complète de toutes les dépenses prévues pour votre lune de miel. Incluez les billets d’avion, l’hébergement, les frais de séjour, les transports locaux. Mais aussi la nourriture, les activités et tout ce que vous pouvez chiffrer. Ensuite, faites une recherche approfondie sur le coût de chaque chose. Établissez une fourchette dans laquelle le coût de votre voyage devrait se situer. Enfin, examinez attentivement votre situation financière : vos revenus, vos liquidités, votre épargne personnelle. Déterminez s’il est financièrement réaliste (et prudent) de prévoir de faire tout ce que vous avez noté sur votre liste de souhaits. Si ce n’est pas le cas, il est peut-être temps de revoir la situation dans son ensemble. Dans ce cas, passez à l’étape 3.

Les détails :

C’est ici que les choses deviennent sérieuses. Établissez un itinéraire complet : où vous séjournerez, comment vous vous y rendrez et ce que vous ferez chaque jour. Déterminez le montant que vous dépenseriez pour chaque élément important (billet d’avion, hôtel, excursions). Ajoutez les coûts des petits articles, comme les repas individuels. Cherchez des occasions d’économiser partout où c’est possible : chambres moins chères, forfaits, réductions pour les longs séjours, etc. Prévoyez un facteur de correction (disons 20 %) pour les fluctuations de prix de dernière minute et les changements d’itinéraire. Combinez toutes ces informations pour obtenir le coût total prévu de votre lune de miel.

Maintenant vient la partie amusante :

comment économiser pour la grande escapade ?  Suivez mon conseil et commencez le plus tôt possible. Vous aurez assez de soucis à vous faire à l’approche du mariage. Il est beaucoup plus facile de mettre de côté 200 euros par mois pendant deux ans que de se démener pour économiser 800 euros par mois six mois avant de réserver votre voyage.

3. Créez un compte en banque pour votre lune de miel

Une fois que vous avez établi un budget ferme, ouvrez un nouveau compte d’épargne et réservez-le exclusivement à votre lune de miel. Si vous prévoyez de fusionner vos finances en tant que couple marié, envisagez de faire de ce compte un compte commun par la suite.

Versez un montant mensuel fixe et gérable sur ce compte pour la lune de miel. Mettez en place un transfert récurrent pour vous assurer que votre plan ne tombe pas à l’eau.

4. Faites une cagnotte le jour du mariage

Auparavant, les jeunes mariés créaient une liste de mariage. Les invités achetaient donc des cadeaux sur cette liste. Aujourd’hui ça n’est pratiquement plus le cas. Les mariés créent une cagnotte qui leur servira pour leur voyage de noces. Les jeunes préfèrent les expériences aux possessions. 

Vous serez parfois surpris de la générosité des invités. La sommes des cagnottes de mariage rembourse souvent une bonne partie des frais engendrés pour l’organisation du plus beau jour de votre vie.  

5. Voyagez en basse saison

Vous avez un petit budget pour votre lune de miel ? Pas de panique, il existe de nombreuses astuces pour économiser de l’argent en vacances. L’une des meilleures est de voyager pendant la basse saison, lorsque les entreprises dépendantes du tourisme n’ont que peu de clients. Vous y trouverez de meilleures offres sur les hôtels, des tarifs aériens plus bas, des excursions plus abordables et des foules moins nombreuses.

Dans les régions côtières, l’été est la haute saison et le reste de l’année la basse saison. Dans les régions montagneuses où l’on peut skier, la basse saison est le printemps et l’automne. Dans les régions tropicales, la basse saison coïncide avec la saison des pluies, qui se produit à des moments différents de l’année selon les endroits.

Une fois que vous aurez choisi votre destination, identifiez la basse saison et planifiez votre voyage en conséquence, même si cela signifie retarder votre lune de miel de quelques mois. Sinon, fixez vos dates de voyage et évitez les destinations qui promettent d’être très fréquentées.

6. Envisagez un forfait lune de miel, avec prudence

Vous recherchez des centres de vacances tout compris ? Renseignez-vous sur les forfaits lune de miel. Le forfait lune de miel typique comprend un surclassement de chambre, du champagne et des collations à l’accueil. Mais aussi un crédit dans les restaurants ou les bars du complexe, et des expériences romantiques telles que des dîners privés et des massages en couple. Les grands complexes hôteliers proposent des forfaits à plusieurs niveaux de prix.

Les forfaits lune de miel coûtent presque toujours plus cher que les séjours ordinaires dans des chambres de base. C’est là tout l’intérêt. Si la réduction des coûts est primordiale car vous avez un petit budget pour votre lune de miel, il est préférable d’éviter la tentation. Si les prestations incluses dans le forfait vous attirent et que vous êtes certain de les choisir de toute façon, faites quelques calculs et assurez-vous que le coût total du forfait est inférieur à la somme que tous ces services vous conteraient sans prendre le forfait.

7. Petit budget, réduisez la durée de votre lune de miel !

Un long week-end peut être tout aussi romantique qu’une odyssée de 14 jours, et c’est évidemment moins cher. Puisque vous passez moins de nuits à l’étranger, vous avez la possibilité d’augmenter le prix de la nuitée, que ce soit en passant d’un hôtel trois à cinq étoiles ou en vous offrant une expérience spéciale pour laquelle vous n’auriez pas le budget nécessaire. Et vous pouvez toujours mettre de côté vos économies pour de futures vacances, voire pour une seconde lune de miel.

En outre, il n’a jamais été aussi facile de profiter d’une escapade romantique bon marché le temps d’un week-end.

8. Restez près de chez vous si vous avez un petit budget pour votre lune de miel

Pourquoi parcourir des milliers de kilomètres quand vous pouvez bénéficier d’un traitement royal à une heure ou deux de chez vous ?

Plus vous restez près de chez vous, moins vous dépenserez en billets d’avion et en frais de voyage. Si vous restez assez près de chez vous, vous n’aurez pas besoin de prendre l’avion du tout. Conduire prend plus de temps, mais c’est généralement moins cher pour les courts trajets.

9. Essayez une escapade en milieu de semaine

Si vous avez déjà prévu de faire une lune de miel sur quelques jours et proche de chez vous, envisagez également de voyager en milieu de semaine. Du lundi au jeudi ou du mardi au vendredi. Dans les petites villes et les campagnes, où la plupart des touristes viennent le week-end, les hébergements sont abordables et abondants pendant la semaine. Attendez-vous à dépenser jusqu’à 20 % de moins pour votre chambre à ce moment-là.

10. Installez-vous confortablement dans une auberge

Votre idée d’une escapade romantique pour votre lune de miel n’implique probablement pas une auberge à bas prix bondée de jeunes routards. 

Heureusement, toutes les auberges ne se ressemblent pas.

La plupart des auberges proposent des chambres privées ou semi-privées. Les auberges plus haut de gamme peuvent être très généreuses en matière de chambres privées. Vous ne verrez pas que vous n’êtes pas dans un hôtel de luxe. Vous paierez un supplément pour l’intimité, mais seulement dans une certaine mesure. Lors d’une recherche rapide d’auberges dans le centre de Rome, j’ai trouvé plusieurs options de chambres privées pour moins de 80 € par nuit, contre 150 € ou plus pour les chambres d’hôtel de base. Un inconvénient important : De nombreuses auberges ont des salles de bain communes. Vous devrez décider de l’importance de cette forme d’intimité pour vous et votre partenaire.

11. Faites un voyage en voiture

Si vous n’avez pas envie de vous envoler vers une côte lointaine, mais que vous disposez de plus d’un long week-end pour partir, envisagez de partager la distance et de faire un voyage en voiture avec plusieurs arrêts. Vous éviterez ainsi les billets d’avion coûteux et les autres frais accessoires associés aux voyages internationaux.

Un voyage en voiture est un excellent moyen de visiter des villes, des villages et des points d’intérêt que vous n’auriez peut-être jamais visités autrement. Y compris des endroits hors des sentiers battus. Il est facile de trouver des hébergements abordables dans des destinations moins populaires, et vous ferez votre part pour soutenir les entreprises locales.

Un road trip est également idéal pour les couples ayant des intérêts divergents. Si vous êtes enthousiaste à l’idée d’un séjour en camping rustique et que votre partenaire rêve d’une escapade à la plage tout compris, pourquoi ne pas planifier un road trip qui intègre les deux ?

12. Évitez les restaurants chics

Votre lune de miel idéale implique-t-elle un dîner romantique aux chandelles en tête-à-tête ? Ce conseil n’est peut-être pas pour vous. Mais si vous n’êtes pas très gourmand, ou si votre désir de réduire les coûts l’emporte sur votre amour de la gastronomie, cherchez des moyens de réduire votre budget repas pour votre lune de miel.

N’optez pas pour le tout compris, envisagez des lieux qui n’incluent pas la restauration dans vos frais de nuitée. Vous pouvez donc économiser beaucoup en vous rendant en ville et en mangeant dans des restaurants locaux moins prétentieux. Les grands complexes hôteliers offrent plus de variété sur place. Si vous êtes judicieux, vous pourrez probablement faire le plein de petits fours et d’en-cas dans des établissements moins chics.

Quel que soit l’endroit où vous séjournez, assurez-vous que votre chambre dispose d’une petite cuisine, ou au moins d’un réfrigérateur. Dès votre arrivée, allez à l’épicerie locale et faites le plein de provisions. C’est peut-être plus compliqué, mais une soirée passée à cuisiner peut être étonnamment romantique.

13. Réservez des vols en dehors des heures d'ouverture

Vous êtes submergé par les options de vol ? Utilisez cette astuce simple pour réduire considérablement vos choix et diminuer vos dépenses en billets d’avion.

Les compagnies aériennes sont plus intelligentes en matière de tarification de nos jours. Mais elles ne peuvent pas complètement réécrire les lois de l’offre et de la demande.

Comme la plupart des gens n’aiment pas commencer leur voyage tôt le matin ou tard le soir, les vols ont tendance à être moins chers à ces moments-là.

J’ai personnellement économisé 50 % sur des vols comparables, même destination, même classe, même siège, simplement en prenant un vol à 6 heures du matin plutôt qu’à 13 heures.

Lorsque vous recherchez des réservations, il vous suffit de définir votre plage horaire de départ. Disons de 21 heures à 7 heures et de choisir l’option la moins chère parmi les résultats.

Cette stratégie est particulièrement efficace pour les voyages sans escale ou avec une seule escale. Sur les itinéraires internationaux plus longs, vous pouvez avoir moins de contrôle sur les horaires des vols (et donc sur les coûts) en raison de la capacité, des changements d’horaires et des impératifs de programmation.

14. Réservez des vols non remboursables avec une assurance voyage

Si vos dates de voyage sont fixes, vous pouvez économiser de 30 à 50 % sur le prix du billet d’avion (et peut-être plus) simplement en réservant des vols non remboursables. Cela limite toutefois vos options en cas d’urgence médicale ou d’événement météorologique qui vous obligerait à annuler ou à modifier vos plans.

16. Comparez les options d'hébergement remboursables et non remboursables

La question du remboursement ou du non-remboursement n’est pas aussi tranchée en ce qui concerne l’hébergement. Certains hôtels et sites de réservation d’hôtels à prix réduit, tels que Hotels.com, offrent des réductions importantes pour les réservations non remboursables.

Prévoyez-vous un voyage de noces prochainement ? Vous avez vous aussi un petit budget pour votre lune de miel ? Quelles mesures prenez-vous pour économiser de l’argent pendant le voyage ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Vous êtes à la recherche d'une salle de réunion sur Le Mans ? Ne cherchez pas ...
1 mars 2024
Rédacteurs
Si vous avez un œil pour capturer les moments spéciaux et un amour pour l'art de raconter des ...
29 février 2024
Rédacteurs
Vous rêvez d’un mariage inoubliable dans les Yvelines, une région qui offre un cadre romantique et ...
27 février 2024
Rédacteurs